13 septembre 2016

Retour au japon

En 2014, nous étions déjà partis au Japon, une valeur sûre en théorie, mais selon les Japonais une année sans neige…

Nous pauvres Français avions tout simplement halluciné sur les spots et les conditions d'enneigement, il ne neigeait “que” 50 cm tous les jours, ou presque… C'est quoi une saison normale au Japon ? On a voulu savoir et avons décidé d'y retourner, 2 ans après. Seulement voilà, cet hiver est vraiment bizarre, et le Japon en fait aussi les frais. Donc on scrute la météo, il parait que la neige va arriver. Mais elle n'arrivera pas vraiment, ou directement balayée par des vents violents. Alors on se fait une raison, après tout le Japon est un beau pays, les Japonais sont toujours aussi cool et ça fait plaisir d'être ici, même sans la neige.

 

 

JOUR 1
Arrivée à TOKYO

Arrivée à Haneda. Bertrand et Guillaume sont arrivés le matin à Naritaà 1h de Tokyo, ils ont pris le bus pour me rejoindre et on récupère la voiture de location. Et en route pour Hakuba. Pour info, les GPS japonais sont en japonais, et puis c'est tout. Si vous demandez un GPS en anglais vous aurez les indications vocales en anglais mais pas plus. Assurez vous donc d'avoir un numéro de téléphone ou un plan très précis de votre point d'arrivée pour le pointer sur la carte du GPS. Sinon, bonne chance !

 

 

guillaume_harleaux_japon_02
 

 

JOUR 2, 3
HAKUBA 47 et Cortina

Premiers contacts avec la neige, les conditions ne sont pas idéales, mais l’exotisme est là, on a vu une meute de macaques. Et surtout on a été dans un supermarché, ce qui revient à se retrouver perdu dans un autre univers. Rien n’est comme chez nous, ni les produits, les photos ou autre. Donc il faut se fier à son instinct, acheter, goûter, parfois jeter. Dans le pire des cas, on peut acheter des sushis 24h/24. Pour l’essence par contre, les stations sont fermées la nuit, il faut attendre 7h du matin…

 

 

guillaume_harleaux_japon_03
 

 

guillaume_harleaux_japon_04
 
guillaume_harleaux_japon_05
 

 

JOUR 4
HAKUBA 47

On retrouve enfin Ryuya Yoshida et Jonas pour notre première journée de ski ensemble. Direction Hakuba 47, il fait mauvais mais il y a de la forêt. Les hors-pistes de Hakuba 47 demandent un peu de connaissance du terrain, tous les vallons ne sortent pas aisément. Ryuya s'est perdu la semaine précédente avec un groupe d'américains, ils ont du creuser un trou dans la neige pour y passer la nuit, puis il leur à fallu encore 4h pour rentrer le lendemain. Une couverture de survie et une frontale ne prennent pas de place dans le sac.

 

 

guillaume_harleaux_japon_06
 

 

guillaume_harleaux_japon_07
 
guillaume_harleaux_japon_08
 
 

 

JOUR 5
Norikura

Il a neigé toute la nuit et il fait presque beau ! On découvre par contre à nos dépends que le Japonais dit toujours oui, quelque soit la question et surtout s’il ne comprend pas. Quand j'échange le voucher contre nos forfaits en spécifiant bien que nous voulons les liaisons sur Cortina, le vieux responsable dans son bureau qui ne parle pas un mot d'anglais me dit “oui, oui bien sûr”. Arrivé à Cortina, le forfait n'est pas valable, obligé de revenir alors qu'il fait beau avec 50 de poudreuse et que tous les riders du coin se sont donné rendez-vous ici…

 

 

guillaume_harleaux_japon_09
 
 

 

JOUR 6
Hakuba 47

Il y a plein de neige et Jonas est toujours chaud pour rider avec nous. Il neige vraiment très fort et le vent est de la partie. On se réfugie à l’abri dans un trou en attendant une accalmie. Arrivé en bas de la station on tombe sur un petit attroupement et une mascotte toute mignonne. On nous tend alors une assiette avec trois boules d'un aspect indéfinissable, mais qui sont aussi mignonnes que la mascotte et a peu près les mêmes couleurs. On goûte facilement, donc on croque dans ce qui semblerait être une boule riz ultra gluante roulée dans du sucre. Ça donne quelque chose d'assez effrayant en bouche. Attention aux mascottes mignonnes donc.

 

 

guillaume_harleaux_japon_10
 
 

 

JOUR 7
HAPPO ONE

Voilà la grosse journée tant attendue, grand beau annoncé, direction Happo One et ses grosses faces de freeride. Sur la première remontée, on arrive en haut, il y a 100 skieurs et snowboarders en train de se préparer pour gravir la crête donnant accès aux nombreux itinéraires… Au Japon, comme il ne fait que très rarement beau temps, les jours comme cela sont très prisés. Gros coup de sang pour l'équipe qui se met une mission à doubler tout le monde sur la crête pour être les premiers à ouvrir. Chose payante car la face plutôt engagée a donné les plus belles images du trip.

 

 

guillaume_harleaux_japon_11
 
 

 

guillaume_harleaux_japon_12
 
 

 

JOUR 8
Cortina

On se retrouve tous avec le crew Foorush pour shooter une journée ensemble. 8 riders, c'est beaucoup, il nous prévoit un hors piste assez peu fréquenté car il faut poser des voitures à 30 mn pour le retour à la station. On se fait bien plaisir. Conseil : quand vous demandez à un local s'il faut passer dans le canyon de droite ou celui de gauche et qu'il vous répond à gauche, et puis finalement 5 minutes plus tard à droite… et bien débrouillez-vous tout seul ! Les peaux de phoque sont tout aussi vitalesques la couverture de survie !

 

 

guillaume_harleaux_japon_13
 
 

 

JOUR 9
HAKUBA 47

Dernière journée de ride, on retourne à Hakuba 47 avec Jonas et Ryuyaen croisant les doigts pour que la neige soit aussi bonne que la dernière fois. Il a fait assez chaud, le vent a soufflé fort, du coup la neige était croutée. Mais le soleil était de retour et on a vu des griffures d’ours sur un arbre !

 

 

guillaume_harleaux_japon_14
 
guillaume_harleaux_japon_15
 
 

 

JOUR 10
La mer

Mauvais temps pour cette dernière journée, on décide d'aller voir la mer. Le crabe est vraiment très réputé dans cette région, on aperçoit une vieille pancarte, crabe à 5km, enfin ce qu'on en comprend. On file dans la direction et on trouve une échoppe, on croyait que c'était un resto, mais en fait ils vendent les crabes entiers. La vieille dame avec sa fille sont super gentilles et elles nous font généreusement déguster des morceaux succulents.

 

 

guillaume_harleaux_japon_16
 
 

 

guillaume_harleaux_japon_17
 
 

 

JOUR 11
TOKYO

Retour sur Tokyo et ces 5h de route. On a décidé de passer la fin de journée à Shibuya, le fameux carrefour ou il faut aller une fois dans sa vie. On comprend ce qu'est une mégalopole une fois être passé par là. Bref, vous avez compris, prenez vos billets, le Japon, c’est super.

 

 

guillaume_harleaux_japon_18
 
guillaume_harleaux_japon_19
 
guillaume_harleaux_japon_20
 
 

 

Harleaux
À propos de l’auteur
Guillaume Harleaux
Son potentiel incontestable ne cesse de s’accroître et étonne plus d’un freerideur. C’est au travers de son élément naturel, la montagne et ses faces nord que Guillaume se dévoile et laisse apparaître un style très particulier, mêlant fluidité et rapidité. Le freeride étant un art où l’engagement, l’originalité et la technicité sont maître mots, Guillaume détient largement ces qualités essentielles. Après sa première année sur le Freeride World Qualifier et quelques places bien méritées, il retente sa chance une seconde fois en espérant se classer parmi les premiers du Qualifier et ainsi faire sa place sur le Freeride world Tour.
Ne laissez passer aucune de nos histoires