17 février 2017

A la recherche des grands espaces en Utah.

Tom et Anton étaient de bons amis qui avaient partagé de nombreux voyages de ski au fil des années, mais n’avaient jamais profité ensemble des joies de l’aventure estivale. Ils n’avaient jamais eu l’opportunité d’emmener leurs femmes avec eux non plus, elles qui avaient pourtant entendu tant d’histoires à propos du fameux “ami de leur mari”. Lauren et Anton avaient déjà profité de ce spot en or plusieurs fois auparavant, mais jamais dans ces conditions. Bien que Moab, connue pour être la Mecque du VTT aux États-Unis, propose un éventail très large de sites de camping d’un bout à l’autre du large périmètre de la ville, il s’avère parfois difficile de trouver un endroit qui offre l’isolement souhaité quand on s’est lancé dans ce genre d’aventure, en plein milieu du désert. C’est du côté de Mill Canyon, un spot très peu connu du grand public et tenu jusque là secret par les connaisseurs de la bande, qu’ils allaient finalement installer leur camp de base pour les deux prochains jours.

 

 

montagne
 

 

Ce n’était pas la première fois cette semaine qu’ils étaient heureux de se retrouver en dehors de leur zone de confort, de leurs rôles habituels, des lieux qu’ils connaissaient. Le voyage en lui-même, un paisible trip de cinq jours initié au pied des montagnes Uinta et Wasatch dans l’Utah, où les feuilles vibrantes de l’automne explosaient de mille couleurs, ne ressemblait en rien à ce que ces skieurs et cyclistes chevronnés avaient vécu dans le passé.

 

 

Montagne
Montagne
 

 

Un peu à l’écart des sentiers battus, les montagnes Uinta sont souvent éclipsées par la chaîne Wasatch voisine, que la plupart des voyageurs en quête d’aventure visitent pour ses pistes de ski et de VTT de classe mondiale. Avec ses pics de 3 300 à 4 100 mètres d’altitude et ses nombreux lacs alpins, Uinta avait pourtant servi de point de départ idéal pour leur voyage :

Un décor à couper le souffle et pas un chat à des kilomètres à la ronde.
 

 

Le lendemain, ils se levaient avant l’aube pour installer des canoës sur le toit de leur Jeep, rouler trente minutes jusqu’à un col de montagne somptueux alors que les premières lueurs du soleil commencent à percer, et finalement s’aventurer sur un lac bordé de pins dans ces embarcations vacillantes.

L’eau froide, reflétant tel un miroir de cristal la forêt et les gigantesques pics environnants.

L’écho de leurs voix alors qu’ils applaudissaient Cima, le chien de Lauren et Anton qui avait refusé d’être abandonné sur la rive. Et cette lumière ! Une fine couche de nuages avaient fait barrage aux puissants rayons du soleil, permettant à ce que les photographes appellent la “golden hour” de résister un peu plus longtemps que d’habitude.

 

 

montagne
 

 

Le jour suivant, le groupe s’était retrouvé dans un environnement plus familier, descendant à vélo des kilomètres de piste à travers le réseau parfaitement conservé de Park City. Si rider n’avait rien de nouveau pour eux, ce spot l’était, et il avait répondu à chacune de leurs attentes. La couche de peupliers et d’érables qui recouvrait la pente, toute en couleurs, laissait un spectacle enflammé derrière eux.


 

 

montagne
 

 

 

 

Pour Tom, cela n’avait fait que conforter ce qu’il considérait déjà comme étant le plus important : 

" Toujours aller de l'avant, et prendre ses amis avec soi."
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

 

Là était toute la beauté de l’aventure entre amis : partager de nouvelles expériences, des connaissances et des perspectives sur l’avenir, et découvrir tous ces lieux tenus secrets au commun des mortels. Tout cela ne fait qu’enrichir nos vies.

 

 

montagne
 

 

Sponar
À propos de l’auteur
Anton Sponar
J’ai grandi à Aspen dans le Colorado. J’ai fait des compétitions de ski durant tout mon passage à l’université ainsi que durant mon année en Europe. Après l’université, mon père et moi avons commencé notre affaire « Ski Arpa Cat Skiing » au Chili. Je suis toujours propriétaire/exploitant ainsi que guide durant l’été. Pendant l’hiver je suis guide en ski à Aspen et je fais du freeride dès que je peux. Je suis également sauveteur en montagne à Aspen.
Ne laissez passer aucune de nos histoires