Dans le sac de...

 « Dans le sac de » vous emmène dans les coulisses des athlètes et passionnés de montagne et vous permet de voir ce qu’ils préfèrent emporter lors de leurs aventures : leurs essentiels. Aujourd’hui, c’est Yann Gobert qui nous ouvre son sac.


Quelle est ta destination cette fois Yann ?

"J’avais fait un premier voyage rando-ski en Norvège l’année dernière dans le Jotunheimen et j’avais été séduit. Cette fois je voulais renouveler l’expérience en allant un peu plus loin : les Alpes Lyngen. Entre fjords et sommets, 300 kilomètres dans le cercle polaire, je me prépare pour une dizaine de jours en autonomie au coeur des Lyngen, à 10 kilomètres du premier village.

J’ai choisi de rester plusieurs jours dans chaque cabane (3 en tout) pour pouvoir skier le maximum de pentes autour.

Avec Pascal en splitboard et Léo en ski, nous voulons gouter à la poudreuse Norvégienne qui sera au rendez-vous dans cette région, je l’espère. Mais les Lyngen peuvent aussi réserver quelques surprises météorologiques et mettre le matériel et les hommes à rude épreuve."

 

Quels sont tes essentiels ?

"J'emporte systématiquement:

  • - Sac UBIC 60+10 de Millet
  • - Sac de couchage World Roof de Millet
  • - Des lyophilisés pour 10 jours
  • - 20 barres de céréales
  • - Un réchaud
  • - Popote individuelle titane
  • - Mon couteau
  • - Une frontale
  • - Mon appareil photo
  • - Mon drône
  • - GoPro
  • - Une trousse à pharmacie
  • - Une mini trousse de toilette
  • - Des lunettes de soleil
  • - Mon asque de ski
  • - Un Buff
  • - Mes bottes bien chaudes
  • - Une poche à eau 2L
  • - Et une bonne flasque de rhum !"

 

dans le sac de Yann Gobert

 

Avec quels vêtements techniques te protèges-tu ?

  • - Veste EIDER Orbit Polartec
  • - Pantalon Orbit EIDER
  • - tee-shirt manche longue et capuche respirant
  • - Veste Montagne Homme Blow Alpha EIDER
  • - Veste Pulse Hybrid EIDER
  • - Gants Polartec Blow Alpha EIDER
  • - Sur-gant Gore-tex
  • - 2 paires de chaussettes
  • - 2 bonnets

 

Pourquoi ce choix ?

"Ils sont simples et polyvalents et évidement avec des menbranes respirantes. Pas de poches superflues, ni de gadget. Un bon vêtement doit aller à l’essentiel : protéger. Personnellement je préfère les coupes « alpines » (près du corps) qui sont plus agréables pendant un exercice physique."

 

De quoi ne te sépares-tu jamais lorsque tu pars en voyage ?

"Une montre, une boussole, une carte, un couteau, mais pas pliable car trop difficile à ouvrir quand on a les doigts froids, un bonnet, un allume-feu et un appareil photo"

 

Quelques conseils pour faite ton sac ?

"LIGHT ! Je ne prends pas d’objet si je ne suis pas sûr à 100% de m’en servir mais sans laisser de côté la sécurité. J’emporte seulement des vêtements que j’ai déjà testés précédemment, pour être sûr qu’ils soient bien adaptés.

Quand la météo devient extrême, les vêtements techniques seront là pour m’assurer confort voir sécurité, alors pas d’improvisation.

J’aime faire mon sac car c’est le moment où je me détache de tout ce qui est superflu ou inutile, et j’essaie de visualiser mes besoins selon la région et l’activité que je vais pratiquer."