2 juin 2018

Comment choisir sa veste de ski ?

Au même titre que vos skis ou vos chaussures, votre veste de ski est un élément indispensable de votre tenue. On recommande d’ailleurs de consacrer 40% de son budget à sa veste de ski, les 60% restants étant à partager entre le pantalon et les vêtements intermédiaires (sous-vêtements, pull…). Mais parmi tous les modèles disponibles, comment être sûr de choisir la veste de ski la mieux adaptée à ses besoins ? Eider vous guide dans votre choix avec ces quelques précieux conseils.

Layering : comprendre le système des 3 couches

Pour bénéficier de la meilleure protection possible lors de vos vacances au ski, il est important de comprendre l’intérêt des différentes couches qui composent votre tenue :

• La couche anti-transpirante (transfer layers) : il n’y a rien de plus désagréable lorsque l’on skie que de sentir ses vêtements coller à la peau sous l’effet de la transpiration. La première couche de votre tenue doit donc assurer une bonne aération pour vous permettre de rester au sec et au chaud ;

• La couche thermique (thermal layers) : étant donné le climat qui règne lors de vos sessions de ski, il serait dommage de ne pas pouvoir en profiter à cause du froid. D’où l’intérêt d’ajouter une couche isolante (polaire ou softshell) à votre tenue de ski, pour conserver la chaleur de votre corps ;

• La couche protectrice (protective shell) : il n’est pas rare non plus d’être soumis aux intempéries pendant les descentes en ski. Vent, pluie, neige : autant d’aléas météorologiques qui ne feront pas le poids face à votre protection imperméable et coupe-vent !




Remarque : il existe désormais des vestes de ski 3-en-1 qui réunissent ces trois couches. Il reste toutefois possible de les dissocier pour ne profiter que des couches dont on a besoin !

Quels sont les critères principaux pour choisir sa veste de ski ?

Si vous avez bien compris le système des 3 couches qui constituent la tenue de ski idéale, vous devinerez très facilement quels sont les critères principaux à prendre en compte dans le choix de votre veste de ski. Deux d’entre eux sont d’ailleurs pris en compte dans la cotation des vêtements de ski qui figure sur l’étiquette (10.000/8.000, 20.000/20.000…).

L'imperméabilité

La première valeur qui figure sur les étiquettes de vos vêtements de ski est celle de l’imperméabilité. Elle se mesure en mm Schmerber. Plus sa valeur est importante, plus la veste est imperméable :

• < 8 000 mm : imperméabilité moyenne ;

• > 10 000 mm : bonne imperméabilité ;

• > 20 000 mm : excellente imperméabilité.

Les membranes avec une imperméabilité supérieure à 20 000 mm sont particulièrement adaptées pour les snowboardeurs ainsi que pour les skieurs adeptes de freeride et de poudreuse.




Les vestes de ski hardshell sont très imperméables mais peu isolantes. Si vous prévoyez de porter une polaire en-dessous, pensez à prendre votre veste une taille au-dessus de votre taille habituelle pour avoir de la place.

Comment assurer l’imperméabilité de sa veste de ski ?


• Choisir une veste avec une imperméabilité de 10 000 mm Schmerber minimum ;

• Vérifier que les coutures et les fermetures éclair sont étanches (thermosoudées ou collées par bandes) ;

• Choisir une membrane de qualité : Gore-Tex, Defender, Dermizax, Dry Q, Pertex, …


La respirabilité

La deuxième valeur inscrite sur l’étiquette de votre veste de ski indique sa respirabilité. Avoir des vêtements de ski respirants permet d’évacuer la transpiration pour ne pas se retrouver mouillé et avoir froid. On parle de transfert d’humidité, et on mesure cette donnée en grs/m2/24H. Comme pour l’imperméabilité, plus la valeur exprimée est importante, meilleure est la respirabilité :


• < 10 000 grs/m2/24H : respirabilité moyenne ;

• > 10 000 grs/m2/24H : bonne respirabilité.


Pour vous offrir une meilleure respirabilité, certaines vestes de ski sont également dotées d’aérations sous les bras, que vous pouvez ouvrir et fermer avec une fermeture éclair. En les ouvrant, vous augmentez encore plus le transfert d’humidité.


 


Il est également possible de choisir une veste de ski sans manches, mais celle-ci sera alors moins isolante.


L’isolation thermique

En toute logique, une bonne veste de ski se doit de vous préserver du froid. Entre l’altitude et le vent, la température (réelle et ressentie) peut rapidement passer dans les négatifs. Plusieurs facteurs pourront vous orienter dans le choix d’une veste de ski plus ou moins isolante :


• L’altitude : plus vous montez haut, plus il fera froid et plus il y aura de vent ;

• Votre pratique du ski : si vous utilisez les remontées mécaniques et que vous skiez sur des pistes damées, vous serez inactif plus souvent et vous aurez donc besoin de vous protéger du froid. À l’inverse, si vous faites du hors-piste ou que vous vous déplacez à pied avec vos skis sur le dos, vous générerez vous-même de la chaleur et vous pourrez vous contenter d’une couche isolante plus fine ;

• La saison : suivant que vous skiez en décembre ou en avril, les températures ne seront pas les mêmes ;

• La station : selon la région (Alpes, Jura…), les températures peuvent également varier.


Selon votre profil de skieur, vous pourrez choisir l’une de ces vestes de ski :


• Une veste avec ouate : elle offre une très bonne isolation thermique et convient très bien aux personnes qui skient en altitude ou qui font du snowboard ;

• Une veste sans ouate : elle est plus fine et convient mieux aux skieurs qui produisent beaucoup de chaleur naturellement ou qui pratiquent le ski de randonnée ;

• Une veste avec un duvet naturel (doudoune) : c’est celle qui offre la meilleure isolation thermique. Elle convient donc particulièrement aux personnes sensibles au froid ou à celles qui skient en haute montagne.


Le petit truc en plus : faites attention à la coupe de votre veste de ski. Une coupe ajustée offrira une meilleure isolation thermique. De même, les vestes qui descendent bas dans le dos protègent mieux du froid.

Les autres critères à prendre en compte

En-dehors de l’imperméabilité, de la respirabilité et de l’isolation thermique, plusieurs autres critères peuvent vous aider à choisir votre veste de ski. Les fabricants proposent de nombreuses caractéristiques qui ajoutent un vrai plus à votre tenue :

• Les poches : avoir la possibilité de ranger son forfait ou son téléphone directement dans une poche prévue à cet effet est un véritable avantage ;

• La jupe pare-neige : elle permet d’empêcher la neige de rentrer sous la veste en cas de chute par exemple ;

• La capuche : certaines sont compatibles avec le port d’un casque, d’autres sont tout simplement amovibles ;

 



• La balise RECCO : pour les amateurs de freeride, ce système de sécurité permet aux secours de vous retrouver facilement en cas d’avalanche ;

• La lingette essuie-masque : pratique pour dégager votre champ de vision, notamment en cas d’intempéries.

À présent, vous devriez avoir toutes les cartes en main pour bien choisir votre veste de ski !

Ne laissez passer aucune de nos histoires