26 octobre 2018

Comment s’habiller pour faire du ski ?

Des chaussettes jusqu’au bonnet en passant par le pantalon et les sous-vêtements, c’est tout un arsenal qui doit composer votre tenue de ski pour vous permettre de profiter au mieux de votre séjour à la montagne.
Quelle que soit la tenue que vous choisissez pour vous rendre sur les pistes, celle-ci doit respecter 3 fondamentaux, répartis en 3 couches différentes

• La respirabilité : couche « seconde peau »

• L’isolation : couche intermédiaire

• L’imperméabilité : couche protectrice extérieure

Choisir des sous-vêtements de ski respirants

Votre première barrière contre le froid, ce sont vos sous-vêtements. En plus de vous garder au chaud, ceux-ci doivent être respirants pour évacuer la transpiration.
Pour savoir si vos vêtements sont suffisamment respirants, vérifiez leur étiquette : à partir de 10 000 grs/m2/24H, vous disposez d’une bonne respirabilité.
On distingue deux types de matières pour les sous-vêtements de ski, chacune avec ses avantages et ses inconvénients.


Pour savoir si vos vêtements sont suffisamment respirants, vérifiez leur étiquette : à partir de 10 000 grs/m2/24H, vous disposez d’une bonne respirabilité.

Les sous-vêtements techniques en laine Mérinos

Les moutons Mérinos, principalement élevés en Australie et en Nouvelle-Zélande, produisent une laine de qualité, très appréciée par les skieurs. Plus légère que la laine classique, elle est également plus respirante et ne gratte pas.
Autre avantage de la laine Mérinos, elle retient la chaleur sans faire transpirer, ce qui permet de la porter quelle que soit la température.
En revanche, là où les sous-vêtements en laine Mérinos sont moins intéressants, c’est du côté du prix (plus élevé) et de la résistance : comme les fibres sont plus fines, elles s’usent plus rapidement.

Les sous-vêtements techniques en synthétique

En revanche, les matières synthétiques sont moins respirantes : non seulement vous transpirez plus facilement, mais en plus, ce sont des matières qui retiennent beaucoup les (mauvaises) odeurs.

Il existe toutefois des technologies synthétiques avec des propriétés intéressantes :

• Powerdry de Polartec : meilleure respirabilité

• Breath Thermo de Mizuno ou Omni Heat de Columbia : meilleure isolation

• Cocona de Marmot : réduit les mauvaises odeurs


Pour vos sous-vêtements classiques, misez avant tout sur le confort : une brassière de sport plutôt qu’un soutien-gorge à armature ; un slip ou un boxer plutôt qu’un caleçon large !
montagne 

La couche intermédiaire pour rester au chaud

Pour vous maintenir au chaud plus efficacement, vous aurez besoin d’ajouter une couche intermédiaire à votre tenue de ski. L’épaisseur de cette couche peut être plus ou moins importante selon.

• L’intensité de votre pratique sportive

• Votre résistance au froid

• La température extérieure

La polaire est très largement plébiscitée pour sa capacité isolante dans une tenue de ski !

La référence Polartec

La star incontestée de la veste polaire, c’est la marque Polartec, très largement utilisée par les fabricants. Cette matière réunit tous les critères que l’on attend d’une veste de ski :

• Elle tient chaud

• Elle est légère

• Elle est respirante

• Elle est confortable

&nbsp
 

La polaire Polartec est considérée par le Time comme l’une des plus grandes inventions du 20ème siècle !
montagne 

Pantalon et veste de ski contre les intempéries

Pour la couche externe de votre tenue, prêtez une attention toute particulière à l’imperméabilité, exprimée en mm Schmerber. Au-delà de 10 000 mm, vous bénéficierez d’une bonne voire d’une excellente imperméabilité

La veste de ski

Là encore, le choix de votre veste de ski dépendra de votre profil de skieur. Du moins isolant au plus isolant, vous pourrez choisir :

• Une veste sans ouate

• Une veste avec ouate

• Une doudoune

Pour un meilleur confort et une protection optimale, nous vous conseillons également de choisir une veste de ski dotée des caractéristiques suivantes :

• Des ventilations zippées pour augmenter le transfert d’humidité, notamment sous les bras

• Des coutures thermosoudées pour empêcher l’infiltration d’eau sous la veste 

• Des manchons et une jupe pare-neige pour empêcher la neige de rentrer dans la veste 

• Un traitement déperlant sur la membrane de la veste pour empêcher l’absorption d’humidité


Il y a une vingtaine d’années, Eider a développé la technologie Defender : une membrane à la fois imperméable, coupe-vent et respirante, idéale pour toutes les activités outdoor !
 

 montagne


Le pantalon de ski

Quel que soit le sport de glisse que vous pratiquez, vous aurez besoin d’un pantalon de ski adapté. Là encore, on misera avant tout sur l’imperméabilité, la respirabilité et l’isolation thermique. On observe toutefois quelques différences selon la discipline :

• Snowboard : le pantalon de surf offre un rembourrage plus important que le pantalon de ski classique, il est donc souvent un peu plus large 

• Freeride : en contact avec la poudreuse, le freerider aura besoin d’une imperméabilité très élevée, c’est-à-dire supérieure à 20 000 mm Schmerber

Du côté des membranes à privilégier dans le choix de votre pantalon de ski, on citera le Gore-Tex et le Primaloft.

montagne 

Protéger les extrémités

Les extrémités sont plus vulnérables aux chutes de températures car le corps privilégie l’irrigation des organes vitaux : cœur, cerveau, poumons. Voici ce dont vous aurez besoin pour compléter votre tenue

Gants, moufles et sous-gants

Pour ne pas avoir à rester les mains dans les poches pendant tout votre séjour, misez sur une paire de gants ou de moufles pour garder vos doigts au chaud.

• Les gants : ils garantissent une meilleure maniabilité que les moufles

• Les moufles : elles offrent une meilleure isolation thermique que les gants 

• Les sous-gants : pour gagner en chaleur sous une paire de gants ou en maniabilité sous une paire de moufles

montagne 

Chaussettes et chaussures de ski

Les chaussettes sont tout aussi importantes dans votre tenue que vos sous-vêtements de ski. Evitez d’utiliser des chaussettes normales (pas assez isolantes) ou de superposer plusieurs paires de chaussettes (risque de compression du pied) et privilégiez plutôt l’achat d’une bonne paire de chaussettes de ski. En plus de vous tenir chaud, elles rendront vos chaussures de ski plus confortables.

Pour ce qui est des chaussures de ski, voici les critères à privilégier :

• Des semelles épaisses : pour une meilleure isolation 

• La bonne taille : pour éviter les blessures 

• Les bons réglages : pour un confort optimal


N’hésitez pas à régler vos chaussures de ski en plusieurs temps pour qu’elles se fassent à votre pied au fil des descentes.
 

 

Bonnet, casque et capuche

Lorsqu’il fait froid, notre corps perd de la chaleur, notamment au niveau de la tête. D’où l’intérêt de bien l’isoler pour ne pas avoir froid. Pour cela, il existe encore une fois plusieurs solutions :

• Le bonnet : première barrière contre le froid 

• Le casque : en plus de protéger du froid, il garantit votre sécurité en cas de chute

• La capuche : à utiliser en complément du bonnet et/ou du casque

montagne 

En plus de votre tenue de ski, n’oubliez pas d’emporter également une paire de lunettes de soleil et/ou un masque ainsi qu’un tube de baume à lèvre et de crème solaire. Avec tout ça, vous serez paré pour dévaler les pistes !

Ne laissez passer aucune de nos histoires