2 avril 2019

SUMMER (ET WINTER) EN DEFENDER® !

Le printemps est là, et avec lui, les beaux jours. Il se pourrait cependant que vous ayez décidé d’aller explorer l’Islande ou la Norvège (ou tout simplement, au hasard… la Bretagne !), et là, si vous avez un minimum préparé le voyage, vous le savez : vous allez vous régalez, mais vous allez aussi – et souvent – vous faire mouiller. Et si vous avez prévu des virées au sommet, on ne le dira jamais assez : même avec beau temps assuré, il faut partir bien équipé. Bref, même en été, mieux vaut prévoir dans ses bagages une veste de protection pour vous suivre dans vos activités, même quand le soleil, lui, vous aura quitté. Et puis, qu’on le veuille ou non, l’hiver finira bien par arriver !

Logo Defender
Imperméabilité
Imperméabilité

Imperméabilité

L’imperméabilité, qui empêche la pénétration de l’eau et le passage du vent, est obtenue grâce à la membrane contrecollée à l’intérieur du tissu. Elle est mesurée en Schmerber, un mot un peu barbare pour certains, bien connu pour d’autres (vous nous lisez, les adeptes des ultra trails de fin d’été et leur liste de matériel obligatoire, dont, justement… les vestes imperméables ?). Ainsi, à 3000 Schmerber, un vêtement est imperméable, tandis que 20 000 voire 30 000 Schmerber apportent une protection à même de résister aux conditions extrêmes.

Imperméabilité
Respirabilité
Respirabilité

Respirabilité

La respirabilité désigne la capacité d’une matière à évacuer un maximum l’humidité corporelle. En ce qui concerne la membrane DEFENDER®, elle est donnée par le MVTR (Moisture Vapor Transmission Rate) qui mesure le transfert d’humidité à travers le tissu : 5 000 /m²/24h offrira une bonne, 20 000 g/m²/24h une très haute respirabilité.

Respirabilité

3 types de membrane DEFENDER®,
pour s’adapter à vos activités

Afin que chaque produit soit adapté aux différents types d’utilisation, Eider utilise trois types différents d’assemblage autour de la membrane.

Membrane Defender 2 couches
Membrane Defender 2,5 couches
Membrane Defender 3 couches

Quelles membranes DEFENDER® pour quelles activités et niveaux d’intensité ?

Depuis la création de la membrane DEFENDER®, nos équipes font constamment évoluer la membrane et y intègrent les dernières innovations matière afin qu’elle s’adapte à toutes vos activités, y compris les plus intenses. Résultat : toujours plus de légèreté et de respirabilité, mais aussi de souplesse et de douceur au toucher. DEFENDER® High Density, DEFENDER® 2-Way Stretch 15K, DEFENDER® High Air Exchange, DEFENDER Weave® pour en citer quelques-unes… Au total, ce sont 23 types de membranes DEFENDER® à choisir en fonction de vos activités et modes de pratique.

Membrane Defender Randonnée
Membrane Defender Fast hiking
Membrane Defender Ski

A ces propriétés techniques, Eider ajoute son savoir-faire et son expertise en termes de conception et de finition : matière, coupe, coutures, poches, rabats : associés à une membrane de qualité, ils sont partie intégrante de la qualité du vêtement et l’assurance d’un vêtement adapté à la pratique à laquelle il est destiné.

Diversité et qualité des membranes mais aussi expertise dans la conception : les conditions pour un produit au top

Sportifs en tenue Eider
Sportifs en tenue Eider

Nos équipes ont bien travaillé, maintenant, c’est à vous de jouer : lors du choix d’un vêtement de protection, il est important de bien définir ses besoins et l’utilisation qui sera faite du vêtement. Ainsi, les critères de protection, mais aussi de respirabilité, ou encore de poids et de stretch, varient en fonction de l’activité.

Traiter sa membrane DEFENDER® avec douceur : nos conseils d’entretien pour la faire durer

Entretenir sa DEFENDER® lui permet de conserver des propriétés maximales saison après saison. Petits conseils de nos experts… eux-mêmes (très) fréquents utilisateurs des membranes DEFENDER® !…

Un lavage à 30°C sans assouplissant est conseillé, de préférence avec une lessive liquide, afin d’éviter d’obstruer les pores de la membrane et d’en compromettre la respirabilité. L’utilisation, sur le tissu extérieur, d’un spray de réimperméabilisation après le troisième lavage permettra, elle, de raviver ses qualités de déperlance et d’éviter que le tissu ne s’imbibe d’eau. Pour les mêmes raisons, si le séchage en machine est proscrit, un séchage délicat au sèche-cheveux est en revanche une bonne idée !
Voilà, vous savez tout… et maintenant, en DEFENDER®, vous partez où ?

Ne laissez passer aucune de nos histoires