2 avril 2019

Les traitements déperlants PFC free : qu’est-ce que c’est ?

Depuis que l’homme s’est pris de passion pour explorer la nature, il a dû adapter sa tenue vestimentaire pour se protéger des éléments : la pluie, le froid, le soleil, les agressions extérieures, mais aussi permettre plus de confort (respirabilité), voire plus de performances (légèreté, fit).

Historiquement, les premières vestes conçues pour affronter les conditions extrêmes étaient produites en coton et enduites de cire d’abeille pour empêcher l’eau de pénétrer le vêtement. Par la suite sont arrivées les matières synthétiques comme le polyester et le nylon, permettant plus de résistance et de légèreté. Ces matières, associées à une membrane imperméable et respirante, ont alors envahi notre industrie grandissante des loisirs outdoor, pour rester, jusqu’à aujourd’hui, la protection universelle contre les éléments. Celles que vous avez probablement sur vous à chaque sortie !

La construction 3 couches

Comment cela fonctionne ? Une membrane imperméable et respirante (film plastique perméable à l’air mais imperméable à l’eau) est collée entre un tissu externe de protection et une doublure interne pour le confort.

Construction 3 couches

Le traitement DWR

Mais les tissus externes, comme le polyester ou le nylon, ne sont pas imperméables. Ils résistent plus ou moins bien à l’humidité, mais ont tendance à finalement s’imbiber d’eau, empêchant alors le fonctionnement de la respirabilité de la membrane. En bref vous serez toujours au sec (l’eau ne rentrera pas de l’extérieur) mais par contre, l’humidité de votre corps ne pourra plus s’évacuer. En fin de compte vous serez quand même mouillé(e) !

Pour résoudre ce souci, l’industrie textile a opté, depuis 30 ans, pour un traitement chimique de déperlance (Durable Water Repellency - DWR) qui est déposé sur le tissu extérieur de la veste, et qui permet à l’eau de s’écouler sous forme de goutte sans l’imbiber. Le tour est joué, vous resterez donc au sec !

Traitement DWR déperlant

Les pfc

La mauvaise nouvelle, c’est que pour que la performance soit optimale, ce traitement doit être historiquement adapté avec des substances chimiques que l’on appelle les PFC (perfluorocarbures). Ces substances ont récemment été pointées du doigt par Greenpeace comme étant cancérigènes et perturbateurs endocriniens. Rien de très agréable.
En conséquence, depuis 2017, Eider a changé la composition de ses traitements de déperlance pour passer sur des technologies sans PFC (PFC free). Tout aussi performante en terme de déperlance à l’eau, mais un peu moins résistante à la longue aux lavages, il s’agit aujourd’hui de la solution qui permet de préserver l’environnement, tout en ayant des produits performants.

Logo Teflon EcoElite
Sportifs en tenue Eider
Sportifs en tenue Eider

Entretenir sa veste de protection imperméable

Enfin pour garder une performance durable, il est nécessaire de bien entretenir et ré-appliquer des traitements de déperlances régulièrement, comme nous vous l’expliquons ici.

Vous l’aurez compris, ce n’est pas simple, mais nous mettons tout en œuvre pour qu’en 2020, nous utilisions uniquement des traitements « PFC free », sains pour les hommes et l’environnement, sur l’ensemble de nos collections. Et nous sommes sur le bon chemin, car cet été 2019, plus de 90% de notre collection est déjà « PFC free » !

Nos objectifs 2020
Veste Eider sans PFC
Ne laissez passer aucune de nos histoires