5 juillet 2019

Rencontre au sommet - Samuel Avenne

Samuel Avenne, est un jeune parapentiste de 21 ans originaire d’Annecy.
Sportif complet et compétiteur dans l’âme, Samuel a participé aux coupes d’Europe et Coupe du Monde Junior en snowboard, avant de découvrir sa véritable passion, le parapente. Son papa est d’ailleurs moniteur ski et de parapente et sa maman passionnée par l’équitation.
Porté par cet environnement familial, c’est tout naturellement qu’il a commencé à voler, pour « le plaisir de partager des moments magiques en montagne ». Puis le virus l’a poussé à intégrer une formation DEJEPS parapente pendant 2 ans, pour devenir moniteur. Rencontre avec ce moniteur en devenir qui passe le plus clair de son temps au-dessus de nos têtes.

Comment débuter le parapente
Quand et dans quel contexte as-tu découvert le parapente ?

En 2014, je réalise mon premier stage de découverte, c’est le coup de foudre. J’y repense ensuite souvent, et l’envie de revoler est omniprésente. J’achète donc l’année suivante ma première voile Koyot, aidé par mon papa qui m’a mis en selle et qui m’a guidé sur mes premières thermiques au col de la Forclaz, près d’Annecy. J’ai ensuite progressé sur des voiles de différents niveaux, jusqu’à voler avec une aile de course cette année.
Mon père Patrick était anciennement pilote test dans les années 90, membre de l’équipe de France. Puis il a créé son école de parapente sur Annecy. Il ne souhaitait pas particulièrement me mettre au parapente, et m’a ensuite fait promettre que ça n’en deviendrait pas mon métier. Résultat, c’est en train de le devenir !

Comment débuter le parapente
Au bout de combien de temps as-tu pu faire ton premier vol en solitaire ?

J’ai obtenu mon autonomie progressivement, toujours encadré par des moniteurs. Ils me laissaient simplement en silence radio, mais étaient toujours présents pour me superviser si besoin. Par la suite, j’ai toujours eu du monde pour m’entourer dans ma progression, et ne jamais me retrouver seul dans mon coin. Certains peuvent penser que parapente est un sport solitaire, mais en réalité, on a des amis partout, pour échanger sur notre vol, les conditions météo, des lieux incroyables…

Comment débuter le parapente
A titre personnel, quelles pratiques du parapente préfères-tu ?

Difficile à dire…
J’adore le crosscountry, qu’on appelle vol de distance, où l’on vole des heures et parcoure des centaines de kilomètres. Tu vis des moments uniques, seul mais en même temps tu les partages avec tes amis en vol. Dans un format de compétition, j’ai des sensations irréelles au moment du départ à 130 pilotes. Il y a beaucoup de complicité entre nous, de respect mutuel et courtoisie.
Ensuite les vols rando et le hike & fly, où je peux m’exprimer dans l’effort à la montée et trouver le confort en vol. Je monte en randonnée dans des endroits seulement accessibles à pieds, avec mon parapente sur le dos. Je suis vraiment connecté avec les éléments de la nature et les animaux que je peux croiser en forêt. Il m’arrive parfois de les survoler par la suite, j’adore ce moment particulier avec ce qui m’entoure. C’est un moment privilégié avec les éléments terre et air. Un départ au lever ou coucher de soleil est toujours un moment extraordinaire !
Enfin l’acrobatie, pour faire monter le taux d’adrénaline !

Comment débuter le parapente
Quels conseils donnerais-tu à toutes les personnes qui souhaiteraient débuter le parapente ?

Il suffit de se rapprocher d’une école, de pratiquer au minimum deux stages pour découvrir l’activité, et accéder progressivement à de l’autonomie sur des site connus, en aérologie calme. Le seul risque c’est d’y prendre goût !

A propos de sites connus, quel(s) site(s) conseillerais-tu pour les premiers vols ?

De manière générale, il n’y a pas de bon ou mauvais site pour apprendre, le paysage est juste différent.
Sur Annecy, nous avons un cadre incroyable, avec un décollage qui surplombe le lac. Le site de décollage de la Forclaz, par exemple, est sécuritaire, tout comme l’atterrissage. Le cadre d’évolution est donc simplement grandiose, irréel et unique.

Comment débuter le parapente
Quel matériel Eider utilises-tu ?
Comment débuter le parapente

1

BRIGHT JKT 2.0 M

LA VESTE QUI PROTÈGE EFFICACEMENT DES INTEMPÉRIES.

Une veste "de guerre" ! En parapente, elle me permet d'avoir une veste ultra-compacte et ultra-légère dans mon sac ou sur le dos. En vol, c’est un coupe-vent terriblement efficace, pour m'isoler du froid et de l'humidité. Lors des bivouacs, c’est également une protection optimale contre la pluie et l'humidité.

Découvrir
Gros plan matière BRIGHT JKT 2.0 M BRIGHT JKT 2.0 Men
Gros plan matière STRIDE BERMUDA M STRIDE BERMUDA Men

STRIDE BERMUDA M

ROBUSTE, FONCTIONNEL ET DÉTOURNABLE

2

J'utilise ce bermuda dans toutes les situations de randonnées où il fait chaud. Dans ces conditions, c'est mon meilleur allié. Je ne le sens pas. Agréable à porter, bien taillé, il fait partie de mes bermudas préférés.

Découvrir

3

NEWTON 4.0

FACILE À PORTER AU QUOTIDIEN.

La casquette passe partout. Je l’utilise pour me protéger efficacement du soleil et je peux la mettre en tout petit dans mon sac, sans avoir peur de l'abimer. Elle est légère, et se glisse sous mon casque. Quand je vole, je ne la sens pas du tout.

Découvrir
Gros plan matière NEWTON 4.0 NEWTON 4.0
Gros plan matière MOTION FIRST SOCKS MOTION FIRST SOCKS

MOTION FIRST SOCKS

CHAUSSETTES ERGONOMIQUES ET CONFORT

4

Chaussettes légères et fines. Elles ont une bonne tenue au pied, avec un effet contention, qui permet de limiter la fatigue.

Découvrir

5

YULTON SWEAT M

LE SWEAT À CAPUCHE À TOUT FAIRE

Doux contre la peau et encore plus doux à l’extérieur avec son logo en effet velours. Le sweat est très épuré et super confortable, je le prends aussi bien pour aller au cinéma que pour aller en salle de grimpe. Le top esthétique/confort.

Découvrir
Gros plan matière YULTON SWEAT M YULTON SWEAT M
Gros plan matière YULTON TEE M YULTON TEE Men

YULTON TEE M

CONFORT AU QUOTIDIEN

6

Le tee-shirt qui a son histoire ! Je l'adore : agréable à porter, le design est amusant et il se porte aussi bien pour sortir en montagne qu’en ville. Quand on sait que ce canard eider fait partie des premiers logos de la marque, voici encore de quoi faire le fier en soirée !

Découvrir

7

EIDER TRUCKER CAP

CASQUETTE FILET MODERNE ET CONFORT

Casquette de ville bien mais sans plus.

Découvrir
Gros plan matière EIDER TRUCKER CAP EIDER TRUCKER CAP
Quels sont tes projets pour cet été, et pour la suite ?

Cet été, je compte bien partager ma passion avec les personnes qui aimeraient découvrir le parapente et faire de belles rencontres à travers mes voyages et mes expéditions, tout en continuant a à partager ma passion avec ceux qui m’entourent. Je souhaite découvrir davantage le massif du Chablais, mais aussi les deux Savoies. J’ai en effet pour projet d’effectuer un vol bivouac en reliant les trois lacs majeurs de ces deux départements : le lac Léman, le lac d’Annecy puis le lac du Bourget.

Pour la suite… Bien sûr devenir moniteur de parapente, pilote test pour une marque que j’affectionne… Champion du monde un jour peut être… Et enfin créer ma structure de parapente et l’implanter à l’étranger !

atterissage parapente eider

C’est avec plaisir que je rencontrerais ceux qui souhaitent débuter le parapente pour partager des conseils, une randonnée ou un vol… Et bienvenue au monde des volants pour toutes celles et ceux que cela tenterait !

Crédits Photo : © Karine Dupureur

Avenne
À propos de l’auteur
Sam Avenne
Le jeune Samuel a déjà tout d’un grand parapentiste. Son papa, gérant d’une école de parapentes à Annecy lui a transmis le virus il y a quelques années. Depuis, été comme hiver, aucune raison n’est suffisante pour l’empêcher de s’envoler au-dessus de son terrain de jeu préféré, les Aravis. Compétitions ou vols pour le plaisir, Samuel se régale et nous partage sa passion contagieuse.
Ne laissez passer aucune de nos histoires